Deux jeunes leaders de BSF Campus représentent le Sénégal et la Côte d’Ivoire au Next Einstein Forum !

Le jeune leader sénégalais Assane Fall et son collègue ivoirien Obin Guiako ont eu la chance de représenter leur pays au Next Einstein Forum, un rendez-vous rassemblant des entrepreneurs et scientifiques de toute l’Afrique qui s’est tenu à Dakar du 8 au 10 mars 2016.

Le Next Einstein Forum met à l’honneur les innovations scientifiques des chercheurs et entrepreneurs originaires de l’ensemble du continent. Le NEF est ainsi une occasion de promouvoir la communauté de nouveaux chercheurs africains afin que ces derniers puissent jouer un rôle influant sur la scène scientifique internationale.

Obin Guiako nous explique qu’être ambassadeur du NEF dans son pays contribue à la création d’une forte communauté scientifique africaine. Celle-ci s’engage à promouvoir l'innovation scientifique et technologique locale à l'échelle internationale. Chaque Ambassadeur devra mener des actions dans son pays visant à développer l'attractivité des mathématiques et des sciences au grand public. Pour Assane Fall, il s’agit également de soutenir la créativité et l’innovation chez les jeunes scientifiques africains et de pousser les gouvernants à accompagner ces jeunes à s’investir dans la science.

Nos deux jeunes leaders ont eu reçu chacun un trophée en présence du président sénégalais Macky Sall et de son homologue Paul Kagamé, qui a fait le déplacement spécialement pour l’occasion depuis le Rwanda. C’est cette remise de prix en présence de ces personnalités qui a le plus marqué nos deux jeunes leaders. Obin Guiako se dit par exemple « très impressionné » par l’engagement des ces deux grands chefs d’Etats dans le développement de l’innovation et du numérique sur le continent.

 Obin Guiako à la tribune du NEF

Obin Guiako à la tribune du NEF 2016

Pour Assane Fall, recevoir son trophée en forme de Baobab, symbole de puissance et un des emblèmes du Sénégal, était également un moment très fort. « Notre monté sur le podium avec les drapeaux de chaque pays a été le plus merveilleux moment de ce forum car nous sentions que la jeunesse africaine était présente et unie », nous commente-t-il.

 Le trophée reçu par les ambassadeurs du NEF

Trophé remis aux ambassadeurs du NEF

En préparation depuis 2013, le NEF est une initiative organisée par l’Institut Africain des Sciences Mathématiques (AIMS) et la Fondation allemande Robert Bosch. Ce forum mondial est la première édition d’une dynamique vouée à être réitérée sur le continent tous les deux ans. La prochaine édition se tiendra en 2018 dans la capitale rwandaise Kigali.

Logo officiel du NEF

 Logo officiel du NEF

Cette plateforme panafricaine a pour particularité de rassembler des acteurs issus de différents milieux. Penseurs, scientifiques, organisations de la société civile, journalistes, décideurs politiques, ou encore entrepreneurs du secteur privé y sont ainsi représentés.

Cet événement est l’occasion pour ces différents acteurs de découvrir les dernières avancées scientifiques qui ont émergées sur le continent, mais également de se constituer un réseau de partenaires. L’objectif final de cette rencontre est de catalyser les talents africains et de renforcer la collaboration entre participants pour favoriser l’émergence d’innovations au service du développement humain.

Durant ces trois jours de moments forts, les deux jeunes leaders ont eu la chance de rencontrer de nombreux acteurs avec qui ils ont pu partager leurs idées, leurs visions et leurs projets autour de l’innovation sur le continent. Eminents scientifiques, hautes autorités locales, bailleurs de fonds, ou encore ambassadeurs des autres pays sont un aperçu des personnalités qui ont croisé leur chemin lors de cet événement. Ce réseau nouvellement construit renforce leur leadership et leur volonté de faire avancer la science en Afrique.

Assane Fall représentant son pays au NEF 2016

 Assane Fall représentant son pays au NEF 2016

En conclusion, les deux jeunes leaders ont exprimé que leur participation à ce grand et premier forum Africain sur la science était un moteur important à leur volonté d’apporter une plus grande contribution au changement africain.