La signature fin 2015 d’un accord portant sur la construction à Abidjan d’une bibliothèque d’envergure continentale a suscité moult réactions au sein des acteurs du monde de la bibliothèque ivoirienne. Entre admiration et réserves, les questionnements vont bon train.

40 mois soit plus de 3 ans de travaux,  un coût total de 49 milliards de Francs CFA, un immeuble de 14 étages, près de 900 places de parking en sous-sol, un espace de 10 000 m2 et déjà classée « parmi les 10 grandes bibliothèques d’Afrique, première d’Afrique noire francophone » !

La future Bibliothèque de la Renaissance Africaine d’Abidjan donne le tournis et fait même rêver les jeunes professionnels ivoiriens de la bibliothèque. Jonas Aké, actuellement en poste à l’Institut National de Spectacle, des Arts et de l’Action Culturelle est « pressé de voir cette bibliothèque » et « pourquoi pas » y travailler.  « Avec toutes les commodités qu’elle promet », Attreman Junior jeune leader BSF Campus de la Bibliothèque Nationale de Côte d’Ivoire (BNCI) avoue être tenté.

En bilan de la deuxième session des ateliers Jeunes Leaders au Cameroun, Sénégal et Côte d’Ivoire, qui se sont clôturés en décembre dernier, revenons à travers de nombreux témoignages sur la journée phare de cette semaine de formation : l’étude de terrain ! Thomas Guyon, formateur de la session sénégalaise, nous explique en quoi consiste cette étape dans la conduite d’un projet.

Il s’agit d’une journée destinée à aller au contact de ses futurs clients et utilisateurs. Idéalement, ce premier contact doit être direct et se réaliser là où les futurs utilisateurs sont censés bénéficier du produit ou service. Cette journée est pour lui la plus importante dans le processus de conception d’un projet car elle permet aux leaders de vérifier leurs hypothèses. Cette démarche de rencontres des acteurs et bénéficiaires potentiels d’un projet doit également s’accompagner le l’élaboration d’un questionnaire.

Après deux premiers parcours consacrés à bibliothéconomie et à la médiation culturelle, la plateforme de formation en ligne gratuite du programme BSF Campus donne désormais la possibilité aux bibliothécaires et entrepreneurs culturels francophones de se former sur les questions d’innovation et de conduite de projet !

L’association Bibliothèques Sans Frontières est convaincue du rôle qu’ont les bibliothèques en tant qu’acteur du développement humain. Plus qu’une simple collection de livres,  les bibliothèques peuvent donner à chacun libre accès aux nouveaux instruments de l’éducation et de l'entrepreneuriat, de la culture et de l’information, mais aussi aux technologies et à l’Internet, en impactant la société de façon positive.

Les deux nouveaux modules « Osez l’innovation ! » et « La conduite de projet » entrent dans cette démarche en offrant deux parcours de formation permettant d’acquérir les bases de la gestion d’un projet et des modèles pour développer l’innovation au sein d’une bibliothèque.

Seulement trois mois après son lancement, la plateforme BSF Campus comptabilise 1200 inscrits. Il nous semblait  intéressant d’échanger avec quelques uns de nos usagers afin de comprendre les modalités d’utilisation de l’outil dans le monde de la bibliothèque.

Daniela Muscalu, une de nos utilisatrices, a bien voulu partager avec nous sur cette plateforme qu’elle a connue dès son lancement, grâce aux réseaux sociaux qu’elle suit de près pour sa veille professionnelle.

Page 3 of 5